Interdictions, repression, prohibition: les politiques contre le peuple

Posted on 11 avril 2012

0


Comment est-il possible qu’un guignol,  élu ou non, puisse prendre des décisions affectant la vie de milliers de personnes et qu’on appelle cela DÉMOCRATIE ? Dans plusieurs villes de France, la vente d’alcool va être interdite à partir de 21h ou 22h au prétexte qu’une minorité de consommateurs ne sait pas se tenir. Encore une fois, 99% sont sanctionnés pour 1% d’abrutis.

S’il fallait placer une pointeuse à l’assemblée nationale car quelques godillots ne remplissent pas leurs obligations, quel tollé cela provoquerait-il ? S’il fallait interdire les couteaux au prétexte que certains s’en servent pour tuer, nous aurions tous des couverts en plastique ?

Dans le bassin de La Villette, plus de pique-niques arrosés d’un petit verre de rosé frais. Verboten, illégal. C’est cela, la convivialité UMPS. A Lyon, plus de vente d’alcool pour éviter les débordements étudiants … comme si ces derniers étaient trop bêtes pour ne pas se constituer de réserves. Quel est le but de cette république de culs serrés à l’esprit étriqué ? Quelle est la portée du tout répressif ?

Prions pour que les maires qui ont acheté des produits financiers et endetté leurs électeurs reviennent à la raison et transforment leur cité en bassin d’emplois grâce au cannabis, comme vient de le faire un village de Catalogne. Ils pourraient aussi rouvrir les maisons de tolérance, un débat que nos chancres chantres moralistes de l’UMPS ne sont pas prêts de remettre sur le tapis.

Et vive l’abstention, pour ne pas tomber dans le piège à cons des élections, ce cirque perpétuel, fonds de commerce de polytocards professionnels, sans prise avec la réalité. Votez pour moi, si cela ne vous rapporte rien, à moi, si !  Heureusement qu’il reste Facebook et TF1, pour louer notre espace cerveau.

http://www.metrofrance.com/info/plus-d-alcool-apres-22-heures-pour-les-lyonnais

Publicités