Streaming : TMG et ALPA champions du monde du filtrage en carton

Posted on 3 décembre 2011

1


La malhoneteté intellectuelle et l’incompétence technique sont décidémment les seules constantes caractérisant la lutte des moines copistes de l’industrie du cinéma. Dans une assignation en référé près le TGI de Paris contre les FAI français, Google, Yahoo, Microsoft, les « ayant-droit » détaillent leurs méthodes afin de bloquer l’accès aux sites de streaming vidéo. Examinons la farce :

L’expert et les robots

Donc, que se passe-t-il quand un internaute effectue une requête pour trouver un fichier robot figurant la directive de désindexation comme par exemple  : user agent:Googlebot disallow filetype:txt « film|DVD »

http://www.google.fr/#q=user+agent:Googlebot+disallow+filetype:txt+%22film|DVD%22&hl=fr&prmd=imvns&ei=eD_ZTtrOBtCeOq_nicEO&sqi=2&start=70&sa=N&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.,cf.osb&fp=5892b06af04732ed&biw=1366&bih=534

On retrouvera au bas des résultats de recherche un site de films … www.filma24.com/robots.txt. Ce n’est qu’un début car les véritables sites de DDL et de streaming n’ont pas encore pris de contre-mesures.

Google délinquant

Si les condamnations s’abattent sur les particuliers, pourquoi alors  ne pas poursuivre et faire condamner Google et les autres moteurs de recherche qui publient une liste de liens menant à du contenu illicite  ? Ainsi la requête: -inurl:(htm|html|php) intitle: »index of » + »last modified » + »parent directory » +description +size +(wma|mp3) ramène des centaines de pages figurant du mp3 …

Le blocage en carton de l’Arjel

Pour un contre-exemple, nous sommes servis!!! Le blocage DNS  en carton de Stanjames a déjà été évoqué sur ce site et bien d’autres. Les jeux en ligne hors lobby français sont tous  accessible … depuis n’importe quel proxy, VPN ou en modifiant les paramètres DNS de la carte réseau.

ADOMIA, mystérieux expert en réseau

Pour le coup, ADOMIA a du se faire désindexer de Google car  bien que fondée en 2002, cette société experte en matière de réseaux ne figure que dans une seule occurrence des résultats de recherche; elle nous mène sur un site web optimisé pour …. IE6 ! Nous n’en saurons pas plus que ça :

Mais on est rassurés :

Les consultants d’ADOMIA se tiennent constamment à jour de l’état de l’art pour être à même de vous accompagner dans vos choix et vous conseiller efficacement aussi bien d’un point de vue technologique que financier.

Anarchistes et libertaires, un délit d’opinion ?

Les sites miroirs, qui aujourd’hui encore relaient Wikileaks, bloqué un temps par nos démocraties, sont évoqués dans le référé. J’ai sans doute pas le QI d’un ayant droit, car je ne vois pas le rapport avec le streaming, mais plutôt de la censure.

Imaginons à présent que les experts veuillent bloquer les sites mentionnés dans le référé, http://www.rezocitoyen.fr et http://www.werebuild.eu. Une petite recherche sur les adresses IP  attribuée aux deux noms de domaines montrent que la première est partagée par 287 domaines tandis que l’autre en abrite 3. Dommage pour les 99% !

Sans rire, les experts nous affirment que les mesures proposées sont peu susceptibles de créer des dommages collatéraux ! 280 sites collatéraux bloqués pour 2 visés …  c’est l’effet écran total !

La fameuse net neutrality … résumée à Google !

Oui, c’est exact! D’ailleurs, les Chinois pourraient le confirmer sans aucun doute. Cependant, on ne peut pas vraiment dire que la Chine soit l’exemple à suivre sur le chemin de la Net Neutrality. Par ailleurs, il existe ausssi d’autres moteurs de recherche, qui eux, ne se plieront sans doute pas à la censure au nom du cinéma. Pour n’en citer que quelques-uns, Scroogle, Inxquick, DuckDuckGo sont de bonnes alternatives à Google ou Yahoo.

Les ayant droits commandent à la justice, en mêlangeant tout

On notera « Votre juridiction en jugera de même« . Faisant référence à une affaire mettant en cause le respect et le droit à la vie privée, les censeurs n’hésitent pas à mettre la propriété intellectuelle dans le même sac et le tenir pour un fait établi !

Les pédophiles à la rescousse

C’est bien de citer les titres du Figaro, mais il faudrait en lire le contenu :

Dans les faits, les fournisseurs d’accès à Internet, contactés par la police, auront dès lors l’obligation de couper le débit des sites désignés sous peine de s’exposer à des sanctions. «Nous savons déjà que cette initiative ne va pas tarir l’offre pédophile sur le Web car il existe différentes manières pour contourner les blocages et faire sauter les verrous, concède déjà un policier. L’intérêt est avant tout d’empêcher que des quidams tombent accidentellement dessus et de dissuader une partie des “consommateurs” débutants tentés par ce genre d’images.»

Proverbe chinois pour un internet bridé ?

En conclusion, le référé indique qu’aucune des méthodes proposées n’est efficace à 100%… On le savait déjà. Mme Michu va contracter un abonnement VPN ou proxy et les sites de streaming changeront d’adresse automatiquement, ou iront s’héberger dans un paradis légal. Le lobby du cinéma n’a toujours pas d’idées en ce qui concerne la distribution de contenu numérique, de licence globale mais ne rejette pas l’utilisation du DPI et l’espionnage systématique des citoyens pour garantir ses revenus. Cette posture ne cadre pas avec l’arrêt rendu par la Cour européenne de justice contre la SACEM belge. Affaire à suivre…

Nous sommes en mesure d’affirmer que ce nouveau pas ne mettra pas fin à leur traque, mais qu’il aura une efficacité mesurable, et nous pouvons ainsi recommander de le faire, parce que, comme dit un dicton chinois « La Longue Marche a commencé par le premier pas (Pièce n051)

Délinquants en puissance

« Par exemple, si le site http://www.délinquant.com a pour adresse22 193.252.122.103, on pourra demander au serveur de DNS qui reçoit une requête sur http://www.delinquant.com  de ne pas répondre, auquel cas l’internaute verra  un message d’erreur tel que « SAFARI ne parvient pas à trouver le serveur »

Quand le FAI constate ainsi que le serveur de DNS refuse de résoudre l’adresse, on peut lui demander de comparer le nom de domaine qui vient de faire l’objet d’un déni de résolution avec une liste spécifique et, au lieu de laisser passer le message de refus jusqu’à l’internaute, l’envoyer à une autre adresse IP, qui n’est pas celle de www.delinquant.com …
Ainsi, dans le premier cas l’internaute est dans la situation de quelqu’un qui voudrait téléphoner à un délinquant qui n’est pas dans l’annuaire, et dans le second cas il est dans la situation d’un délinquant qui téléphone à son complice et qui tombe sur  la police. »

Advertisements