Unité nationale : un parfum de pétainisme à l'UMP ?

Posted on 20 août 2011

3


François Fillon appelle à l’unité nationale sur la « règle d’or ».  Une unité oubliée quand sous pretexte  de débat sur l’identité, on instille la haine envers les Roms, les musulmans, les jeunes, les femmes voilées…

« Unité » : « Caractère de ce qui est un, unique, de ce qui est considéré comme formant un tout dont les diverses parties concourent à constituer un ensemble indivisible. Qualité de ce qui est homogène, non composite. »

« Nation » : communauté humaine ayant conscience d’être unie par une identité historique, culturelle, linguistique ou religieuse.

Où est l’erreur ? La voici : la « Nation » ne se définit pas sans son unité. Il n y a pas de nation, là où il n ya pas d’unité ! Alors que signifie « l’unité nationale ? ». Rien ; si on accorde à cette notion la valeur d’un slogan politique. Tout ; si on lui donne le contenu socio-psychologique qui doit la sous-tendre. (source )

Mr Fillon, qui semble méconnaître l’histoire de France – notamment après sa bourde sur Eva Joly et le 14 juillet – ferait  bien de se rappeller que Pétain a abusé de la formule.  Pour tous les nostalgiques, c’est sur le site de l’INA … Fête de l’unité nationale 

Mais il flotte un curieux parfum de pétainisme dans l’air de l’UMP  en ce moment, depuis les déclarations de Ciotti sur les Voisins vigilants.

la collaboration, les milices, c’est une période très sombre de notre histoire (…) n’appellons pas à chaque fois qu’on est pas d’accord des thérories qui sont d’une époque qui malheureusement est révolue et qu’on a tous combattues” source

Advertisements