Promenade sur le web invisible : I2P et FREENET (Part II)

Posted on 13 août 2011

3


I2P

I2P, s’il n’offre pas la même protection de l’anonymat que TOR, en raison de l’impossibilité de changer d’identité à la volée, permet  d’héberger un site Web très simplement, fournit un service de mail anonyme ainsi qu’un client P2P intégré, Snarf. Bien entendu, les torrents téléchargés ici  (avec une extension .maggot) sont restreints au réseau I2P et ne peuvent fonctionner sur un tracker public ou privé classique, bien qu’un lien pointe vers TPB ( http://thepiratebay.i2p/), mais il ne m’a pas été possible d’y accéder. L’ensemble est facile à mettre en oeuvre – même pour les néophytes –  avec un bon didacticiel en français. I2P utilise une interface web pour gérer le serveur web et les clients mail et  BitTorrent Snark (ci-dessous). Le réseau est doté de plusieurs moteurs de recherches , dont on peut avoir un aperçu ici (c’est en clair, pas besoin de proxy!).

FREENET

Ce réseau repose avant tout sur le F2F. En clair, la rapidité de connexion repose sur le nombre de pairs, et sans amis, il faut passer par un node « inconnu » ce qui réduit l’anonymat…Si vous voulez l’anonymat « Freenet se connectera uniquement à vos Amis, donc vous devez avoir des Amis qui utilisent Freenet pour utiliser ce mode. Freenet sera lent si vous n’avez pas au moins 5 à 10 Amis, et ne fonctionnera pas du tout si vous n’en avez pas ». C’est plus de l’anonymat !

Le but premier de Freenet est le stockage anonyme de contenu de manière distribuée, à la façon  d’un système comme bitTorrent. C’est donc un excellent moyen pour y héberger un blog ou un site difficilement censurable par le gouvernement. Freenet est ainsi utilisé par les dissidents chinois, comme le souligne un récent rapport de Freedom House. Les sites web ou autres message boards chargent rapidement et leur contenu peut être retrouvé même si leurs propriétaires ne sont plus connectés, au contraire d’I2P ou de TOR.

Pour avoir une vue d’ensemble sur les avantages et inconvénients de TOR, I2P et Freenet, un tableau récapitulatif a été dressé sur http://www.i2p2.de/how_networkcomparisons_fr.html. Il en ressort que TOR assure les meilleures garanties d’anonymat … et de bande passante, en raison de son pool important d’utilisateurs. Par ailleurs, il fait l’objet de nombreuses recherches académiques, bénéficie de donations substantielles et de mises à jour régulières.

En attendant, si vous voulez savoir pourquoi il faut absolument être anonyme sur Internet depuis les modifications de la politique de confidentialité de Google, lisez « Expulsé du territoire pour avoir utilisé Facebook, Google+, Linkedin ou Twitter »

Publicités