Pourquoi les politiciens et autres nantis du système vont supprimer leurs profils publics

Posted on 1 juin 2011

0


En deux mots : la peur. Même Nadine Moreno le dit, chaque fois qu’elle sort, elle se fait jeter par les citoyens exaspérés de cette classe politique qui a oublié les valeurs républicaines pour se commettre avec les banksters. Quand on est un professionnel UMPS, avec de confortables indemnités parlementaires qu’on dépense en toute opacité, qu’on liquide les retraites des électeurs tout en soignant la sienne au mieux, on a pas envie de se faire pourrir à chaque coin de rue, dans le train, dans l’avion…

Avec leur mode de vie pipol, leurs bijoux bling bling, ils ont commis l’erreur de s’inscrire sur Facebook, avec leur vrai nom ! Grâce à la reconnaissance faciale, il sera bientôt possible de tagger n’importe quel individu qui a eu l’immense naïveté de poster des photos sur Internet (comme le sarkoboy tunisien en maillot) et d’en récupérer l’identité immédiatement. Vous croisez un individu, dirigez votre portable sur son visage, et savez qui il est, dans la seconde. Les contres-mesures :

HOWTO : échapper à la reconnaissance faciale.

Plusieurs techniques existent. On peut bien sûr utiliser le bonnet IR, une excellente idée de Hacking Citoyen comme dans la photo ci-dessous.

Cette technique est à mettre en oeuvre à l’approche de la grande révolution des pieds bleus, qui enverra le clan Ben Sarkozy en exil au Texas, dans la ferme du criminel de guerre G.W Bush.

On peut aussi brouiller les pistes et utiliser toutes les photos des personnages publiques pour remplacer celles  de son profil personnel qui ne devraient pas orner des sites tels que FB, MySpace, Linkedin, etc…

Les US ont poussé à ce point la désinformation qu’ils prétendent avoir ainsi reconnu Ben Laden au Pakistan grâce à cette technique, qui prend d’ailleurs un nouvel élan, puisqu’elle peut aussi servir de verrou à un portable. La webcam vous identifie et valide votre accès.

Sources:

http://www.pcworld.com/article/226228/facebook_facial_recognition_could_get_creepy.html

http://www.technologyreview.com/computing/24639/page1/

Publicités