Les ripoux d'Hortefeux : faux témoignages, coups et blessures, racisme en option

Posted on 11 décembre 2010

2


Lorsque des représentants de la loi sont condamnés à des peines de prison ferme pour avoir violé absolument toutes les règles de la déontologie, le Ministre de l’Intérieur, condamné lui même pour injures racistes, monte au créneau. Il s’indigne !  M’enfin, on renfloue bien les banksters avec l’argent des contribuables, on continue bien de tondre les Français pour assurer le déficit de l’Etat, alors condamner des flics pourris, c’est pas normal…

En plus, il faut pas confondre, les flics, eux, ils ont un uniforme, on se trompe de cible. La bêtise et l’incompétence d’Hortefeux, doublés d’une mauvaise foi à l’épreuve de la météo ont encore franchi un grand pas.

Donc si vous vous faites tabasser par les bleus puis embastillé pour couvrir leurs agissements, c’est normal. C’est de la prévention… Après tout, vous êtes sans doute un délinquant, c’est dans les gênes nous a assuré Sarko…

Monsieur HORTEFEUX, rendez un service à la justice et à la démocratie : démissionnez et fermez votre gueule quand il n’y a rien d’autre à faire que de déplorer l’extrémisme de la police et ses dérives fascistes. Les politicards de votre entourage mentent sans cesse à propos de tout, il suffit de voir Fillon avec Méteo France, mais vous ne pouvez pas faire du mensonge et de la dissimulation (des secrets défense) une règle applicable à la police…

Honte à cette police qui manifeste son soutien à des ripoux sans déontologie. Honte à vous Hortefeux, pour votre dérive sécuritaire qui fait de chaque citoyen un coupable et de chaque  flic un pourri en puissance.

Advertisements