Hier LOPPSI, aujourd’hui Assange, demain…

Posted on 10 décembre 2010

0


Quoi qu’on puisse opiner sur la nature des documents diffusés par Wikileaks, force est de constater que rien ne justifie l’acharnement des gouvernements de nos pseudo démocraties occidentales envers Assange. Imaginons maintenant que Wikileaks s’appelle KGBleaks et que les câbles dévoilent les relations diplomatiques entretenues par la Corée du Nord ou l’Iran. J’entends d’ici les louanges que recevrait ce site au nom de la transparence, de la libre parole et de la démocratie. On y glorifierait Internet, cet autoroute de l’information sur lequel surfe le citoyen démocratique.

Au lieu de cela, on salit le nom d’un homme sur des présomptions de crime sexuel – alors même que la plainte mentionne seulement des rapports sexuels entre  adultes consentants, mais non protégés. Pire, on fait de cet homme le criminel le plus recherché de la planète. Amerikkka Inc. va plus loin encore, en se déliant unilatéralement des contrats qui lient Wikileaks ou Assange avec MASTERCARD, PAYPAL et AMAZON, alors même qu’aucune plainte officielle n’a été formulée à l’encontre du site, mais seulement des déclarations politiques sans aucune réalité judiciaire!!!  Des politiciens américains n’hésitent pas à déclarer qu’il faut exécuter Assange !

Tout cela pour quoi ? Pour avoir révélé le véritable visage des Etats-Unis au monde ou encore que Sarkozy était colérique et Berlusconi obsédé… pas un scoop tout ça. L’Empire a vu rouge car il a été ridiculisé, il ne contrôle pas tout.. pas encore. Mais avec ACTA ou COICA, LOPPSI, il est en chemin. Où sont les comités de soutien à Assange? Que font les journaux  qui ont profité des révélations de Wikileaks et n’ont pas été une fois mis en cause pour répandre des informations susceptibles de mettre des vies en danger ? Qu’en pensent les politiques, les penseurs, les défenseurs de la liberté ? Comme trop souvent, ils se tâtent pour prendre la direction du vent, préparer 2012  et débattre sur le sexe des flocons de neige.

Soutenir Julian Assange

On peut soutenir Wikileaks et l’action de Julian Assange en boycottant Amazon pour les cadeaux et les livres en général, d’autant que leur politique de vie privée nuit à l’utilisateur. Retirer son argent et ne plus utiliser Paypal via cette page de boycott. Il est également possible de voter pour Julian Assange pour élire la personnalité de l’année du magazine Time ou encore de signer la pétition de soutien ici.

Publicités