Gouvernance par la peur : Yes we SCAN !

Posted on 24 novembre 2010

2


J’ai rêvé au monde parfait du transport aérien de demain, vu par nos dirigeants UMPS. Un monde dans lequel l’embarquement serait facilité par la carte Fast checkin (15€), l’attente aux contrôles de sécurité inexistante grâce au Verified Identity Pass® (179$). Les moins riches pourront subir les fouilles corporelles humiliantes et s’exposeront aux cancers provoqués par les scanners..pour VOTRE SECURITE !

Ces fameux scanners, depuis la mise en place de nouvelles règles de sécurité par la TSA dans les aéroports américains défraient la chronique Outre Atlantique. La presse rapporte en effet de nombreux abus, envers des enfants de moins de 5 ans ainsi que sur des handicapés et des personnes âgées. Des dizaines de témoignages ou de vidéos ont été ainsi postées par des passagers mécontents. Le site web WeWontFly.com a été monté afin d’appeler au boycott des scanners et le site de défense des libertés Electronic Frontier Foundation à fait un lien vers une enquête de satisfaction destinée au Transportation Security Administration.

Michael Chertoff, co-auteur du Patriot Act et businessman avisé

Quand on sait que l’un des principaux instigateurs de  la mise en place de scanners corporels préside une société qui vend des prestations pour un client qui vend des scanners…cela rappelle le Mediator et l’ASSAPS… Sous l’administration Bush, Chertoff est à la tête du de la Sécurité Intérieure et va utiliser son influence pour promouvoir les scanners corporels manufacturés par Rapiscan Systems, un client de sa firme de consulting. Un article du Huffington Post rapporte même que Chertoff a réussi à fourguer son système de biométrie au français Safran. Mais qu’en est-il des risques sanitaires, de l’effet des radiations sur les passagers ?

Vie privée, radiations et grincements de dents

Les scanners corporels émettent 20 fois plus de radiations que l’on pensait à l’origine a déclaré le responsable du centre de recherche en radiologie de Columbia University. Le danger est plus grand pour les enfants, les femmes enceintes et les personnes avec des anomalies génétiques (5% de la population). Certains organismes n’hésitent pas à affirmer que les enfants et les femmes enceintes ne devraient pas être soumis au scanner.

Connaissant la pudibonderie américaine, les lobbies sécuritaires avaient juré qu’aucune photo d’un sujet scanné ne pourrait être prise et que les contrôles se feraient dans le respect le plus total de l’intimité et de la vie privée. A visionner les vidéos de scannés, on peut mettre en doute ces bonnes paroles. L’association de défense des passagers aériens américaine rappelle aussi les nombreux vols (de biens personnels) qui ont été rapportés aux check-points de sécurité et souligne que les effets personnels ne peuvent être surveillés lors du passage au scanner.

Traiter les gens comme des chiens et les chiens comme de gens

Plus encore que le risque sanitaire, c’est le fait d’être traité comme un criminel, non plus verbalement, mais physiquement, en se faisant tripoter, palper, humilier que rejette en masse le citoyen américain. Lorsqu’on voit des innocents se faire maltraiter, violenter par des gens en uniforme qui visiblement abusent de leur position, on en vient à, réaliser qu’on a échangé notre liberté contre une pseudo sécurité, défendue par des brutes ignares vêtues de bleu. Et que les brutes, tout comme leurs maîtres, se sont inventé des cauchemars, des réseaux terroristes internationaux et ont semé la peur afin de se rendre importants. Pour gouverner, il suffisait de prévoir le pire…d’inventer des terroristes, des identités nationales, des guerres de libération démocratiques. Instiller la peur pour réduire les libertés civiles, alors même que sur Luxair, après le contrôle de sécurité, on découpait sa viande avec un couteau à steak et que la chasse à Bin Laden durait depuis 10 ans… S’il n’existait plus, qui nous en inventeza un autre ?

Vous voulez avoir peur ? Profitez en, c’est la seule chose gratuite que vous offre votre gouvernement..sans taxes et sans limite d’âge. Pour en savoir plus sur la pseudo efficacité des scanners et leur coût : http://www.eff.org/deeplinks/2010/11/common-sense-and-security-body-scanners. Une autre affaire concernant des faux detecteurs de bombes qui avaient été vendus en Irak nous invite au questionnement de l’efficacité de ces dispositifs.

Publicités