Pirate ou troll, il faut choisir

Posted on 3 septembre 2010

0


Un questionnaire publié sur le site de la fondation australienne « vigilance de la propriété intellectuelle » m’a fait beaucoup rire -jaune.  Dans un effort de pédagogie, les majors tentent de convaincre l’internaute qu’il est un vilain canard et qu’il pirate indûment des oeuvres à son corps défendant. Pendant ce temps là, dans le Nevada, un cabinet d’avocats écume les blogs et les sites web d’associations afin de trouver des extraits d’article de journaux et poursuivre les bloggeurs pour violation de copyright. Le pire, c’est que Righthaven (c’est le nom du cabinet de trolls) ne détient pas le copyright mais achète celui-ci après que l’infraction ait lieu… de quoi faire rêver Christine Albanel ou l’homme aux 180000 € annuels, le boss d’HADOPI et pote à Sarko, Eric Walter (j’attends toujours ma lettre pour te ridiculiser, bouffon!).

Modus operandi pour tous les crevards de la Kultur : On trouve un chômeur qui bloggue sur les animaux et sur le blog – non commercial- une reproduction d’un article de journal avec un lien et une mention de la source.  On poursuit en justice.  On trouve un blog de bikers qui fait référence à un article de journal sur un flic « undercover » : même punition. Le journal se défend en expliquant que c’est « plutôt grave lorsque quelqu’un copie des informations pour lesquelles vous avez dépensé beaucoup d’argent« .

HADOPI a ouvert la voie à ce genre de poursuites ubuesques et la notion de fair use s’est réduite à peau de chagrin. On prépare le bon peuple à coup de distribution de tracts aux péages (ce qui est illégal, si on en croit le code de la route.

Article R412-52

Le fait de distribuer ou faire distribuer des prospectus, tracts, écrits, images, photographies ou objets quelconques aux conducteurs ou occupants de véhicules circulant sur une voie ouverte à la circulation publique est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

Peu importe, après les arrangements de l’UMPS avec Chirac et  la saga Woerth, on sait bien que la France n’est plus qu’une oligarchie dirigée par des crapules. Pour en revenir au questionnaire australien, voilà ce qu’il fallait répondre pour gagner un forfait illimité d’une semaine haut débit chez Orange sans filtrage DPI.

Q1 : « Votre émission de TV favorite vient d’être diffusée à l’étranger. Elle ne sera pas visible ici avant des mois. Alors que vous naviguez sur le web, vous remarquez que [cette émission] est disponible gratuitement au téléchargement. Est-ce que vous la téléchargez ? »

Le jour où StarAc sera diffusée ailleurs que sur TV propagande au Sarkostan, ca se saura non? Question idiote.

Q2 : « Votre ami vient de louer un nouveau DVD dans son vidéo-club. Il vous le passe pour le regarder et vous suggère d’en faire une copie. Est-ce que vous en faites une copie ?« 

Non seulement j’en fais une copie, mais je l’uploade tout de suite sur Pirate Bay afin que tout le monde en profite

Q3 : « Vous et votre ami êtes en Thaïlande. Vous faites quelques courses et remarquez un étalage proposant des DVD piratés vendus à très bas prix. Es-ce que vous en achetez quelques-uns pour les ramener chez vous ? »

En Thaïlande ou ailleurs, je vérifie toujours que les DVD que j’achète portent bien la mention PIRATES, Quand ils sont distribués avec la bénédiction de l’Élysée, je les encadre…

Q4 : « Vous naviguez sur le web et tombez sur un site de téléchargement gratuit. Vous remarquez la présence d’un film qui vient juste de cartonner au cinéma. Est-ce que vous le téléchargez ? »

Je tombe rarement sur un site de téléchargement gratuit, ou de pédophilie. Je cherche et je trouve. S’il a cartonné au cinéma, c’est en général assez nul, donc je tomberai dessus bien assez tôt

Q5 : « Vous connaissez quelqu’un vendant des films récents sur des CD gravés. Il les vend à un prix bien moins élevé que dans un magasin ou qu’une place de cinéma. Est-ce que vous en achetez ? »

Non, je sauve la planète en téléchargeant le film direct depuis le P2P.

Conclusion : je suis un pirate, comme 1 australien sur 3. J’ai rien appris !

Trad : Numerama

Sources (EN)

http://www.techdirt.com/articles/20100827/01493710790.shtml

http://www.eff.org/deeplinks/2010/09/righthavens-own-brand-copyright-trolling

Advertisements
Posted in: HADOPI, Internet