Retraite : nouveaux cons battants vs anciens combattus

Posted on 30 juillet 2010

0



Nul n’est prophète en son pays et il faut lire la presse étrangère pour mesurer le décalage entre le discours gouvernemental et l’opinion que les médias internationaux se font du Sarkostan, avec son cortège d’affaires, son chômage, son équipe de foot, son site web france.fr en rade et surtout les 61% de mécontents du roitelet. Comme nos députés sont plus fort en lettres qu’en chiffres, il n’ont pas trop objecté le huis clos du débat sur les retraites :
« Le recul de l’âge à la maternité se poursuit en France : les femmes ayant accouché en 2009 avaient 30 ans en moyenne […] (PDF). Un simple calcul suffit pour démontrer que les cotisations de ces gosses de vieux qui commencent à travailler (un stage !!!) sur le tard ne suffiront pas, même si on repousse l’âge légal à 75 ans.
De plus, la prolongation de cette durée légale entraîne des surcoûts au niveau de l’UNEDIC, qui devra financer les allocations chômage de ces petits vieux que personne ne voudra employer (La réforme de la retraite coûterait cher à l’assurance-chômage – La réforme des retraites – Nouvelobs.com.). L’idée, en fin de compte, c’est de balancer tous ces vieux dans les casernes désaffectées, faute d’un nombre suffisant de maisons de retraites…et le secteur de la construction ne donne guère de signes de reprise…

Le  programme de l’UMPS pour 2012

Qu’à cela ne tienne , Nicolas Sarkozy et ses potes de l’UMPS sont en pleine préparation de campagne 2012, avec ce programme en 3 mots que je vous dévoile en exclusivité : Sécurité – Racisme – Division

En hiver 2011, il faudra provoquer des émeutes en banlieue dans un contexte socio-économique qui se sera encore empiré. Il s’agit de faire peur aux petits vieux et les amener à voter pour le chantre de la politique sécuritaire à tous crins. On se souvient du Kärcher et de ses retombées en termes de votes. Les Auvergnats d’Hortefeux seront l’enjeu du débat renouvelé autour du thème de l’identité nationale  pour amener les classes travailleuses (la France du bas) à défendre leur territoire sur le thème « Les étrangers mangent le pain des Français » ou encore ‘les mosquées nous envahissent ». Sarko prépare le terrain avec les gens du voyage, à qui il reproche leurs grosses bagnoles. C’est vrai que celles des ministres, on sait que ce sont nos impôts qui les financent, même si on a pas l’impression qu’ils travaillent. Du populisme à 2 balles qui paye, en surfant sur la mythologie populaire du vilain marchand de tapis voleur.
Au niveau des CSP+, étant donné que les potes Bling Bling de Sarko ne représentent pas vraiment plus de 0,001 % des voix, il faudra lâcher du mou et promettre la disparition du bouclier fiscal, un système plus juste, etc. pour diminuer les prélèvements fiscaux assujettis à cette catégorie (la France qui travaille plus pour gagner moins). Les promesses n’engageant que ceux qui les écoutent …
Du côté de l’opposition, il n’y a pas de programme : le peuple a compris depuis longtemps qu’on ne changera pas son sort avec les recettes de Valls ni celles de Strauss-Kahn, haut parleurs du néo libéralisme. Donc le boulot de l’UMP est d’accroître les querelles intestines en surfant sur les égos et en  promettant quelques postes de sinistre aux Lang, Kouchner ou Besson les plus méritants.

Bonnes élections !

Publicités