Le coup de parapluie hongrois ou l’intox des banksters

Posted on 20 juillet 2010

0


Selon la presse française, et Le Monde en particulier (En Hongrie, les curieuses manières de M. Orban – LeMonde.fr.), le subit coup de froid entre le FMI et la Hongrie serait du à un manque de solidarité européenne, une traîtrise en somme, de la part de la Hongrie – à qui les milieux autorisés ont donné le privilège de faire partie de notre belle Europe des technocrates en contrepartie de la phagocytation de son système financier.

SI on creuse un peut, on s »aperçoit assez vite que le nouveau président conservateur, plutôt que de pratiquer une politique de Rilance chère à Lagarde mais peu encline à lui assurer la victoire aux prochaines municipales, a décidé le 6 juillet de taxer les banques d’un léger 0,45%. Et la réponse ne s’est pas faite attendre : les principales banques concernées (Raiffeisen International, Erste Group et Bank Austria,  UniCredit et Intesa Sanpaolo et enfin Bank Bayern) ont vu rouge et ont écrit une lettre de protestation au FMI : Pas touche au grisbi.

Les laquais européens ont suivi le mouvement, ce qui a conduit à la rupture des négociations dans la foulée, puis à la chute du forint ce lundi. Belle démonstration d’intox, gobée en cœur par la presse française aux ordres, sans aucune espèce d’analyse ni d’investigation. Et dire qu’ils pleurent qu’on ne les lit plus !


Sources :

http://www.tax-news.com/news/Banks_Warn_Hungary_Over_Financial_Tax____44213.html

http://austrianindependent.com/news/Finance/2010-07-19/3677/Austrian_woes_and_warnings_over_Hungarian_bank_tax_plans

http://news.malaysia.msn.com/business/article.aspx?cp-documentid=4201688

Publicités