IDéNUM, une ID Big Brother ?

Posted on 2 février 2010

0



NKM, il y a quelque temps, voulait protéger l’internaute, ou tout du moins ses données personnelles. On a du lui expliquer depuis que les données de l’internaute français ou autre appartenaient à la société US qui les collectait et les stockait (FB, Google, Yahoo).

Alors, elle nous pond une autre élucubration, IDéNum, un sésame censé remplacer tous les mots de passe. Ben, pour le gouvernement, c’est compliqué, ces mots de passe. Ça entrave la surveillance – pardon, la protection depuis LOPSI (1) – des citoyens. Donc, IDéNum, une clé USB contenant nom et prénom du suspect – pardon, du surfeur – est censée permettre de s’authentifier sur une multitude de services publics et privés : la poste, SFR, administrations.

Selon le Point, « Le projet cumule les handicaps. Même si son modèle économique n’est pas finalisé, l’on sait déjà qu’IDéNum sera payant pour l’utilisateur. De plus, il ne sera pas possible de l’utiliser pour voyager, car le certificat ne sera pas accepté aux frontières. Enfin, les internautes n’auront peut-être pas envie de prouver leur identité à l’État, alors que celui-ci surveillera bientôt leurs communications en application des lois Hadopi et Loppsi ». Si l’on ajoute à cela que ce service de sécurisation de l’identité numérique s’est fait chapardé son identité car tous les noms de domaine idenum.xxx ont été achetés…c’est encore un fiasco UMP.

Plus récemment, NKM vient  de confirmer son attachement à la loi liberticide LOPPSI, ce qui la place définitivement dans le camp des censeurs du Net. Il faut s’en remettre à l’évidence, on ne fait pas de politique sans se renier totalement, au  nom des élections régionales.

(1) http://www.nosdeputes.fr/loi/article/199#commentaire_486

Publicités