Copenhague, la mascarade (Part I)

Posted on 11 décembre 2009

0


Et voici qu’ils ont enfourché qui leur jet privé, qui leur limousine pour sauver le monde des gaz à effet de serre. Ils vont déguster des mets fins et exotiques, importés à grands frais et à grand renfort de kérosène. Ils vont prêcher, se faire prendre en photo, s’auto congratuler pour des promesses que personne ne tiendra ; elles n’engagent que ceux qui les écoutent comme le disait le vénéré Chirac (celui du bruit et de l’odeur), selon la presse admiré des Français.

On dénombrera tout de même 5 voitures électriques, une paille au regard des 1200 limousines, dont il a fallu faire venir certaines de très loin pour satisfaire à la demande de nos élites

Comment peu-on encore  croire à une solution viable, lorsque ces mêmes dirigeants avouent qu’après tout, ils ne sont pas convaincus de l’utilité de la réunion ? Mais qu’en disent les gueux, les « sans-dents » ? Sont-ils prêts à renoncer à l’usage inconsidéré de leurs bagnoles, à la viande tous les jours, consommer moins? A-t-on expliqué à l’homo vulgarus que la lutte contre le réchauffement climatique impliquait de sacrifier quelques poncifs de la civilisation occidentale contemporaine ?

Advertisements
Posted in: Environnement